" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

REUSSIR SON COMPOST

5 règles pour réussir son compost
Mélanger les déchets entre eux

Pour bien composter, il faut mélanger des catégories opposées,
en les brassant dès le départ ou en les disposant en couches
alternées.

ME LANGER LES DÉCHETS

ME LANGER LES DÉCHETS

Broyer les déchets si besoin
 

Les végétaux durs, longs et encombrants sont plus difficiles à composter. En sectionnant, fragmentant, écrasant ou broyant ces déchets, vous facilitez l’action des micro-organismes. Ces déchets favorisent l’aération des matières en compostage. Vous pouvez les réutiliser sur plusieurs cycles de compostage, en les retirant du compost mûr par tamisage.


NE BRÛLEZ JAMAIS LES DÉCHETS VERTS À L’AIR LIBRE !
C’est interdit (les quelques dérogations possibles sont
strictement encadrées). C’est une source de nuisance pour
vous et vos voisins : odeurs, fumées et production de
polluants, dont des particules fines dangereuses pour la santé.

 

Aérer les matières

Les micro-organismes utiles au compostage ont besoin d’oxygène.
Sans air, ils sont remplacés par d’autres qui produisent des gaz
malodorants et du méthane, puissant gaz à effet de serre.
Intégrez des matières grossières : elles permettent une aération
permanente des déchets ;
Réalisez un brassage régulier : au début du compostage (lorsque
l’activité des micro-organismes est la plus forte), plus tous les 1 à 2 mois.

 

Surveiller l’humidité
▶ Trop d’humidité empêche l’aération : le compostage est freiné et des odeurs désagréables se dégagent. Si c’est le cas, on peut étaler le compost quelques heures au soleil ou le mélanger avec du compost sec ou de la terre sèche.
▶ Pas assez d’humidité : les déchets deviennent secs, les  micro-organismes meurent et le processus s’arrête. Il faut alors arroser
le compost.

Rendre visite à son compost
Bien surveiller son compost, par exemple au moment de l’apport de déchets frais, permet de déceler un excès ou un déficit d’humidité, des zones mal décomposées, des odeurs… À partir de là, les
interventions sont faciles et prennent en général peu de temps.


VOS OUTILS DE COMPOSTAGE
L’équipement habituel du jardinier suffit pour pratiquer le compostage domestique :
• une poubelle ou un seau pour sélectionner les déchets de cuisine ou autres déchets organiques,
• une fourche, un croc, un remueur ou un aérateur pour brasser
le compost,
• une brouette pour transporter les déchets ou le compost,
• une serpe, une hache, une cisaille ou un sécateur, pour réduire en petits morceaux les branches ou briser les déchets durs, voire un broyeur pour les plus grosses quantités,
• un grillage fixé sur un cadre pour tamiser le compost mûr.

 

01 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article