" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Grand âge et autonomie

Dominique Libault - Mars 2019

Dominique Libault - Mars 2019

UNE PRIORITÉ AFFIRMÉE AU MAINTIEN A DOMICILE

" J’ai quelqu’un de confiance. Elle fait le ménage, s’occupe des fleurs, du repassage, des courses, je pourrais lui demander n’importe quoi, il faut dix ans pour construire une relation comme ça ! Une assurance dépendance n’apportera jamais ça ! "

Les Français font valoir une nette préférence pour le maintien à domicile. Celui-ci est vécu comme une manière d’éviter le déracinement associé à l’EHPAD. L’entrée en établissement se traduit par une rupture difficile à vivre sur le plan psychologique et susceptible d’entraîner une dégradation rapide de l’état de la personne âgée.

Le maintien à domicile apparaît comme une façon de préserver une sphère d’autonomie et de liberté (rythme de sommeil, d’alimentation etc.), voire de choisir les conditions de sa vie, jusqu’au dernier souffle. Il permet enfin de limiter les coûts de la prise en charge par rapport à l’établissement, en tout cas pour les personnes les plus autonomes.

Cette préférence pour le maintien à domicile ne doit cependant pas dissimuler les risques associés. Certaines des critiques aDREESées aux prises en charge en établissement sont également formulées à l’encontre des interventions à domicile: perception d’une dégradation de la qualité de l’aide en raison d’exigences de productivité des professionnels, insuffisance des temps d’accompagnement et de soin, rotation rapide des effectifs professionnels auprès des personnes.

La nécessité de retrouver un aidant professionnel de confiance, rassurant par sa présence régulière, demeure trop souvent insatisfaite. Par ailleurs, une forte présence à domicile dans les situations de perte d’autonomie les plus lourdes, peut être vécue, notamment par les proches aidants, comme une immixtion dans l’intimité de la personne. D’un autre côté, les personnes âgées ont clairement conscience des risques d’isolement que porte le maintien à domicile et de la charge qu’il implique pour les proches aidants.

L'écologie au service de la dépendance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article