" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Grand âge et autonomie

Dominique Libault - Mars 2019

Dominique Libault - Mars 2019

À domicile, la présence des professionnels est en hausse, mais les difficultés de recrutement importantes

La présence des professionnels au domicile semble globalement en hausse sur la période récente, qu’on la mesure par le nombre de places de SSIAD ou par le volume des plans d’aide APA. Tout d’abord, le nombre de places de SSIAD a crû de 27 % entre 2008 et 2016 alors que le nombre de bénéficiaires de l’APA à domicile a augmenté de seulement 12 % sur la période: la part des bénéficiaires de l’APA à domicile pouvant bénéficier d’une place de SSIAD est ainsi passée de 15 % en 2008 à 17 % en 2016.

Concernant les plans d’aide APA, les données sur la période 2007-2011 permettent de mettre en évidence une baisse significative de la médiane des plans notifiés selon le HCFEA27.

En outre, sur la période 2012-2015, la dépense d’APA par allocataire a baissé. Toutefois, selon la DREES, les plans d’aide à domicile sont repartis nettement à la hausse depuis 2016 consécutivement à la loi ASV, qui s’est notamment traduite par une hausse des plafonds nationaux (de 18 % à 30 %). Après avoir globalement stagné de 2009 à 2015 (-0,2 % en 6 ans), les dépenses d’APA à domicile des conseils départementaux ont ainsi crû de 6,5 % entre 2015 et 201728 (cf. ci-avant).

La hausse des plans d’aide s’effectue progressivement au fil des révisions des plans d’aide. Fin 2017, selon la DREES, 46 % des personnes en GIR 1 à domicile, 36 % des GIR 2, 28 % des GIR 3 et 14 % des GIR 4 ont un plan d’aide supérieur au plafond existant avant la mise en place de la loi ASV: ces proportions sont un peu inférieures à la part des personnes ayant un plan saturé avant la loi selon la DREES, ce qui signifie que la montée en charge n’était pas encore complètement achevée fin 2017. Toutefois, la concertation a pu établir que l’exécution des plans d’aide pouvait être freinée par les difficultés de recrutement qu’éprouvent les services d’aide à domicile.

Outre le manque de temps auprès de la personne âgée lié à l’insuffisance des effectifs, la dégradation des conditions de travail et plus généralement le manque d’attractivité du secteur confortent les difficultés de recrutement.

 

27. Source: HCFEA, Rapport du Conseil de l’âge: La prise en charge des aides à l’autonomie et son incidence sur la qualité de vie des personnes âgées et de leurs proches aidants, décembre 2017 28. Source: DREES, les dépenses d’aide sociale départementale.

L'écologie au service de la dépendance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article