" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Grand âge et autonomie

Dominique Libault - Mars 2019Dominique Libault - Mars 2019

Dominique Libault - Mars 2019

UN EFFORT PUBLIC EN HAUSSE CONSTANTE DEPUIS LE DÉBUT DES ANNÉES 2000

Entre 2008 et 2017, les dépenses de soins de longue durée en faveur des personnes âgées prises en charge par l’assurance maladie (EHPAD, USLD et SSIAD) ont crû de 47 %. Elles atteignent 11,0 Mds€ en 2017; les dépenses en faveur des personnes âgées des départements (APA, ASH, autres aides) progressent de 18 % et atteignent 7,3 Mds€ en 2017. Le PIB en valeur ayant crû de seulement 15 % sur la même période, la part de la richesse nationale consacrée à la prise en charge de la perte d’autonomie augmente ainsi nettement sur la période.

Cette hausse de l’effort public a essentiellement concerné l’accueil en établissement, qui a capté 87 % des financements nouveaux de l’assurance maladie et 75 % des financements nouveaux des conseils départementaux sur la période. Toutefois, la mise en œuvre de la loi ASV s’est traduite entre 2015 et 2017 par une croissance de 6,5 % de la dépense d’APA à domicile, alors qu’elle avait globalement stagné entre 2008 et 2015. Désormais la dépense d’APA à domicile augmente plus vite que celle en établissement.

Le secteur privé et le secteur privé non lucratif sont également largement bénéficiaires des mesures générales récentes que sont, du côté des employeurs, la bascule du CICE sur l’exonération générale de cotisations patronales et l’élargissement de l’exonération de cotisations dont bénéficient les activités de service à la personne. Du côté des salariés, tous les secteurs sont concernés par l’extension de la prime d’activité et la mesure concernant les heures supplémentaires.

Pour autant, et même si dans ce domaine les comparaisons internationales sont complexes et fragiles, il semble clair que, si la France dépense plus que la moyenne des pays comparables en % du PIB pour les retraites publiques ou la santé, il n’en est pas de même pour les dépenses liées au grand âge.

Au sein de dépenses de protection sociale importantes, la France doit encore opérer un rééquilibrage pour pouvoir faire face aux dépenses croissantes du très grand âge.

L'écologie au service de la dépendance

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article