" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Le compostage et le paillage

Préparer la terre et protéger le sol >

Préparer la terre et protéger le sol >

Avant de pailler, préparer le sol

Désherbez, en éliminant notamment les vivaces indésirables (chiendent, pissenlit, liseron…) racines et rhizomes compris, car le paillis n’empêchera pas leur pousse.

▶ Faites si possible un léger apport de compost.

▶ Arrosez.

Pailler avec quels déchets ?

Des feuilles mortes, qu’elles soient tendres ou coriaces.

Des brindilles et des branches, coupées en menus morceaux ou broyées.

Des résidus de jardin, des déchets végétaux de cuisine (épluchures…).

Les végétaux durs et épais doivent être broyés. Coupez-les au sécateur en petits morceaux ou, s’il y en a beaucoup, épandez les feuilles épaisses, brindilles, petites branches… sur le sol et passez une tondeuse dessus. Et pour les grosses branches, utilisez un broyeur.

AVANT DE BROYER, D’AUTRES IDÉES POUR LES VÉGÉTAUX DURS ET ÉPAIS

Produits de taille, branches, brindilles, feuilles sèches : vous pouvez les utiliser:

• comme combustible (poêle, barbecue…) à condition de les faire sécher au moins 6 mois,

• pour aménager le jardin : barrières légères, claies, tuteurs,

• pour abriter les animaux auxiliaires du jardinier : insectes pollinisateurs, prédateurs des pucerons ou des chenilles, oiseaux insectivores, batraciens, musaraignes…).

Comment pailler ?

Vous pouvez pailler dans votre jardin, votre potager, votre verger: au pied des arbustes, sous les haies, entre les rangs du potager, au pied des rosiers et des massifs floraux, dans les jardinières et les pots de fleurs…

Étendez des couches de paillis de 3 à 5 cm environ (davantage pour les feuilles mortes) au pied des plantes, sur un sol ameubli.

N’enfouissez pas le paillis.

Évitez de recouvrir le collet des plantes.

▶ Arrosez une fois le paillage mis en place.

▶ Rajoutez du paillis pour conserver l’épaisseur initiale. Et laissez faire la nature !

Éviter les pièges

Un paillis de débris riches en eau et peu aéré (tontes fraîches, déchets de légumes) attire parfois des nuisibles : les limaces, ou s’il est enfoui, les vers blancs, les larves de taupin. Préférez les déchets secs et aérés que les prédateurs des limaces apprécient et n’enfouissez jamais le paillis.

Un paillis épais peut attirer les rongeurs. Limitez l’épaisseur de paillage et retirez-le partiellement en hiver.

Le paillage peut provoquer un effet dépressif sur les végétaux en croissance, la « faim d’azote » : les micro-organismes mobilisent l’azote du sol quand ils décomposent les matières organiques riches en carbone et pauvres en azote, au détriment des plantes en place. Ce risque est temporaire mais réel, c’est pourquoi le paillage ne doit jamais être enfoui dans le sol, mais toujours étalé en surface.

Les paillis de végétaux frais provoquent parfois des asphyxies des racines. Faites sécher les végétaux avant utilisation et évitez de les stocker encore frais.

▶ Les paillis contenant des graines de mauvaises herbes favorisent leur dissémination. N’incorporez pas au paillis des mauvaises herbes en graine.

Certains déchets verts sont nocifs en paillage : les tailles de cyprès ou de thuya, qui peuvent libérer des substances toxiques, et les aiguilles de pin, qui acidifient le sol. Réservez-les au paillage des allées et dans le cas des aiguilles de pins, au pied des plantes de terre de bruyère.

 

01 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article