" />

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Consommation Responsable - Pollution d'air - Réduire l'eau - Réduire les emballages - Manger 4 Saisons

Services à domicile Ecolo & Zéro Déchet

Grand âge et autonomie

Dominique Libault - Mars 2019

Dominique Libault - Mars 2019

DES RÉPONSES PROFESSIONNELLES TROP CLOISONNÉES ET PEU COORDONNÉES

Depuis une vingtaine d’années, que ce soit dans les champs sanitaires et sociaux, les organisations administratives, les établissements publics et privés, ainsi que les acteurs de ville ont fait évoluer chacun de leur côté leurs réponses aux principaux besoins des personnes âgées. L’engagement des professionnels, la diversité des réponses et la qualité des expertises dans ce domaine sont une richesse importante de notre système.

Toutefois, nos organisations ont créé un foisonnement de réponses devenues complexes, cloisonnées et de moins en moins lisibles, tant au niveau local que national.

Aujourd’hui, il faut rappeler sans cesse que les personnes âgées fragiles ou en risque de perte d’autonomie souffrent d’isolement social et de multiples problèmes de santé (polypathologies). L’objectif n’est souvent pas la guérison, mais la stabilisation du niveau d’autonomie individuelle. Cette dernière dépend intimement de la bonne coordination des soins et services issus des interventions nombreuses d’un ensemble d’acteurs sanitaires et sociaux dans la durée.

La chronicité des pathologies, en entraînant des limitations fonctionnelles, des handicaps durables et une détérioration progressive de la santé, nécessite des soins cliniques et des aides individuelles dans une prise en charge ville hôpital de longue durée. La multidimensionnalité des causes de la perte d’autonomie est susceptible de perturber ou de remettre en cause la prise en charge d’une personne, voire d’aggraver son état de santé.

La présence quasi systématique d’un nombre élevé de pathologies, souvent chroniques, rend prioritaire les articulations dans la durée entre les soins cliniques et techniques d’une part, et l’accompagnement du maintien de l’autonomie d’autre part (soins de nursing, aides à la vie quotidienne). La prise en charge de la perte d’autonomie nécessite l’intervention de nombreux professionnels spécialisés, de santé ou intervenants sociaux, particulièrement à domicile.

Les organisations et les pratiques des professionnels de santé et du social doivent donc évoluer en tenant compte de deux éléments fondamentaux : l’évolution des maladies chroniques et l’augmentation de leur nombre d’une part, et le caractère multidimensionnel des causes de la dépendance des personnes âgées (médicales, psychosociales, culturelles, environnementales et/ou économiques) d’autre part.

Les réponses apportées à ces questions l’ont été presque toujours en silos, sans véritable intersectorialité sanitaire, sociale et médicosociale, ou n’ont été coordonnées que de manière imparfaite ou partielle.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article